Retour

Mémoire


C'est un de ces matins rugueux et glacial. Le soleil parvient à peine à percer de lourds nuages gris. L'air est vif mais sec et le vent s'enroule sous mes vêtements. La bise malmène l'herbe qui s'accroche à mes bottes. J'entre dans l'écurie et écartant les portes de bois de l'armoire de la sellerie, je libère ses effluves brûlantes de cuir, de bois, d'ambre et de miel. Son odeur millénaire se distingue très nettement dans l'atmosphère matinale gelée. Mon cheval hennit doucement. C'est le parfum de sa liberté. Le cuir semble s'assembler au vent, l'herbe se réchauffe au bois, Irish Leather galope vers l'horizon.

Irish Leather

Wind of Leather

30,00€

«A quel démon bienveillant dois-je d'être entouré de mystère, de silence, de paix et de parfums? O béatitude! Ce que nous nommons généralement la vie, même dans son expression la plus heureuse, n'a rien en common avec cette vie suprême dont j'ai maintenant connaissance et que je savoure minute par minute.»

Charles Baudelaire

Textes : Clara Molloy

Illustrations : Philippe Baudelocque

Partager